Bienvenue chez Costco PQ!

Costco est un véritable géant de l’alimentation et il suffit d’y aller une fois pour s’en rendre compte.

Mis à part les lundis matin où les soirs de parties éliminatoires au hockey, c’est la cohue constante de consommateurs.

Juste à voir la quantité de produits achetés dans les paniers qui sortent de ses magasins, on ne parle plus ici de clients, mais bien de déménageurs.

Avec des ventes déclarées de 21 milliards $ au Canada pour 91 magasins, on peut estimer que Costco génère des ventes d’environ 4,8 milliards $ au Québec avec ses 21 magasins, soit 230 millions $ annuellement par magasin.

Il s’agit donc d’une part de marché énorme pour un si petit nombre de magasin, d’où la question : Costco est elle ouverte à la vente de produits québécois?

Chose étonnante, une revue de presse sur le sujet nous montre très peu d’articles sur le sujet. Cela surprend étant donné l’importance de Costco dans le marché.

Est-ce parce que Costco fait bien les choses? Nous sommes allés sur le terrain pour le constater de nous-mêmes.

Notez que cette démarche n’a rien de scientifique, mais quand même! On verra bien.

 

Nous avons entamé notre visite avec l’impression tenace qu’il se vend beaucoup de produits américains chez Costco, celle-ci étant une chaîne américaine. Ces bouteilles Contigo, par exemple, offertes en entrant dans le magasin, sont conçues au pays de Donald Trump.

 

Bien que sans doute fabriqué en Chine, ce produit est commercialisé par une société de Chicago.

 

Toutefois, d’entrée de jeu, nous tombons sur un produit québécois dans un section inattendue : la quincaillerie. En effet, ce support métallique qui s’insère en-dessous du lavabo est commercialisé par Richelieu, un importateur, distributeur et fabricant de quincaillerie spécialisée et de produits complémentaires coté en bourse et basé à Montréal.

 

Dans le rayon des produits nettoyants, autre surprise : plusieurs produits québécois dont les nettoyants Hertel et l’assouplissant La Parisienne.

 

Au rayon de la boulangerie, les produits québécois sont rois. On y retrouve des bagels Fairmount…

 

Pain St-Méthode avec de la farine du Québec s’il-vous-plait… (on fait pousser du blé au Québec???)

 

Même le pain pita vient du Québec!

 

Là où on s’attendrait à voir le plus de produits québécois et qu’il y en a le moins, c’est dans la section des fruits et légumes…

 

En pleine période de cueillette de fraises au Québec, Costco nous offrent des fraises de Californie aussi juteuses que du papier maché… Le manque de fruits et légumes du Québec a souvent été dénoncée par l’Association des jardiniers maraîchers du Québec, qui admet quand même que Costco vend « des pommes, des carottes, des oignons, de la laitue et des canneberges qui poussent au Québec ».

 

Cela étant, on tombe tout de suite après dans la section épicerie, une corne d’abondance de produits québécois avec plusieurs produits Plaisirs Gastronomiques.

 

Et ce n’est quand même pas la faute de Costco si St-Hubert a été vendue à l’ontarienne Cara!

 

Idem pour les biscuits Whippet qui appartiennent désormais à Dare, mais toujours fabriqués au Québec.

 

Ce crabe offert dans un kiosque ne provenait pas des Îles-de-la-Madeleine, mais bien de l’Alaska.

 

En revanche, ces crevettes de l’Atlantique sont distribuées par IFC Seafood, un importateur basé à Laval.

 

Ces brochettes de porc sont aussi fabriquées chez nous.

Nous pourrions continuer ainsi longtemps, mais comme on le voit dans cette visite indépendante, il n’est pas difficile de trouver une large abondance de produits québécois dans les rayons de Costco, beaucoup plus en fait que nous nous y attendions.

Beaucoup d’autres sections dont nous n’avons pas fait mention en sont remplies à rabord : livres, vins, bière, etc.

Il est acquis, quant à nous, que Costco n’exerce aucune forme de discrimination envers les produits québécois: peut-être même, au contraire, en fait-elle un peu plus que demandé.

De sorte que le succès de Costco au Québec, qui profite aux consommateurs (et crée des emplois… plus de 6000 en fait), bénéficie aussi largement aux producteurs et aux manufacturiers du Québec, ce qui est doublement gagnant pour les Québécois!

DepQuébec

Cet article est rédigé par DepQuébec, le premier portail web au Québec de l'industrie des dépanneurs. / This article is written by DepQuebec, the first web portal devoted to the Quebec depanneur industry.

DepQuébec a publié 523 articles et ça continue. Voyez tous les articles de DepQuébec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *