COVID ou pas, si votre permis d’alcool arrive à terme ou est échu, payez-le dès que possible!

Dans la vie, quand une proposition semble trop belle pour être vraie, c’est qu’il y a anguille sous roche.

Cette maxime s’applique très bien à la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ): quand elle prend des airs syrupeux pour vous assurer que tout va bien, c’est là qu’il faut se méfier.

Ainsi, depuis le début de la pandémie, les dépanneurs n’auraient pas à se préoccuper un tant soit peu de renouveler leur permis de vente d’alcool car, semble-t-il, tout ce processus est automatique.

C’est du moins ce que prétend la RACJ qui dit s’en occuper pour vous. De sorte que si votre permis d’alcool est échu depuis 6 mois, et bien en théorie, vous n’avez pas à vous en soucier, tout va bien!

Hmmm, vraiment?

C’est vrai, vous n’avez jamais reçu d’avis de renouvellement par la poste. Il vous semble donc impossible de renouveler sans connaître le montant exact à payer.

Oui mais, comment savez-vous que cet avis ne vous a jamais été transmis? Et s’il s’était perdu en chemin, comment le sauriez-vous?

Voilà donc bien de l’incertitude pour un permis qui, rappelons-le, est absolument vital pour vos affaires et dont le renouvellement en retard pourrait engendrer soit une amende, soit carrément une révocation qui s’avérerait par la suite très difficile, complexe et coûteuse à renverser si tel était le cas.

De sorte que pandémie ou pas, ce serait une erreur de vous laissez bercer par les belles paroles de la RACJ.

N’attendez donc pas pour agir et prenez les choses en main!

message téléphonique RACJ
Si on en croit le message diffusé sur la boîte vocale de la RACJ, les dépanneurs et épiceries n’ont pas à se préoccuper le moins du monde du renouvellement de leur permis d’alcool et ce, tant que la RACJ ne leur reviendra pas avec de nouvelles directives ou encore, leur transmettra l’avis en question. Or, que pensez-vous qu’ont fait un très grand nombre de détaillants avertis? Ils ne se sont jamais fiés à ces belles paroles et ont pris les choses en main dès que possible!
Prendre en main son renouvellement, c’est intelligent

Cette politique de relâchement visant à délester les titulaires de permis d’alcool de toute responsabilité quant au renouvellement annuel de leur permis est certes de la musique aux oreilles des détaillants.

Mais c’est aussi un chant de sirènes pernicieux dans la mesure où ces derniers s’imaginent qu’ils n’ont plus à s’en préoccuper et passent à autre chose.

Car si cette politique était certes de mise durant les premiers mois de la crise au cours desquels le confinement généralisé battait son plein, ce n’est plus le cas actuellement alors que la plupart des commerces ont repris leurs activités ou rouvert leurs portes, même si c’est souvent de manière restreinte.

« Moi, quand j’ai appelé la RACJ, ils m’ont dit que le message était plus bon et que c’est fini l’affaire de pas avoir à renouveler son permis » — Propriétaire de dépanneur qui souhaite garder l’anonymat

Vérification faite et selon ce qu’a appris DepQuébec, la RACJ aurait déjà imprimé les avis de renouvellement de permis mais pour une raison inconnue — sans doute parce qu’il y en a énormément — ces derniers n’auraient pas encore été transmis par la poste.

Donc, nous sommes sortis du confinement extrême depuis des mois et la RACJ peine toujours à livrer. Ce n’est pas bon signe.

Pour ceux dont le permis est toujours valide, pas de problème. Mais pour les autres, se fier à la RACJ pour recevoir son avis de renouvellement par la poste avant de le payer s’avère être une position risquée et inconfortable.

Il est en effet beaucoup plus sage et rassurant de s’arranger coûte que coûte pour payer son permis un mois avant l’échéance, car que vaut l’économie d’un paiement de 175$ sachant tous les problèmes qu’un retard peut engendrer?

Or, c’est exactement ce qu’auraient fait, selon nos informations, un très grand nombre de détaillants et ce, par pur réflexe naturel!  Mais comment s’y prendre alors?

permis dépanneurs
Le permis d’alcool de la RACJ est l’un des permis clés pour exploiter un commerce de proximité profitable au Québec avec, par exemple, le permis « de sandwich » de la MAPAQ qui autorise à vendre des aliments qui doivent être conservés réfrigérés.
Obtenez votre avis par courriel

Sans doute par crainte d’être débordée d’appels, la RACJ n’écrit nulle part, à notre connaissance, qu’il est possible d’obtenir son avis de renouvellement par courriel et ce, en en faisant la demande par téléphone.

Il suffit alors de contacter la réception, parler à un agent, s’identifier via son numéro d’établissement et de fournir son adresse courriel pour que la RACJ se fasse un plaisir de transmettre un tel avis sur le champ.

Une fois l’avis reçu, vous êtes alors en mesure de le retourner par la poste avec un chèque ou simplement en inscrivant votre numéro de carte de crédit à l’endroit prévu à cet effet.

L’encaissement du chèque ou celui du paiement par carte servira de preuve de renouvellement, en cas de problème.

Ainsi, vous aurez la conscience tranquille ainsi qu’une preuve complète et solide que votre permis a été renouvelé pour la prochaine année.

Pas mal plus rassurant d’agir ainsi que de se fier aux bonnes paroles de la RACJ … surtout quand elle émane d’une boîte vocale!

DepQuébec

Cet article est rédigé par DepQuébec, le premier portail web au Québec de l'industrie des dépanneurs. / This article is written by DepQuebec, the first web portal devoted to the Quebec depanneur industry.

DepQuébec a publié 511 articles et ça continue. Voyez tous les articles de DepQuébec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.