Les bas prix de la bière au Québec frappent les petits dépanneurs de plein fouet

Comment se fait-il qu’en Ontario, province voisine du Québec, la bière y est beaucoup plus chère… mais pas juste un peu : énormément plus chère!

Quelques exemples.

Une caisse de 12 canettes de 355 ml de Bud Light sera 36 % plus économique si vous l’achetez à l’est qu’à l’ouest de la rivière Outaouais.

Dans n’importe quelle succursale du réseau The Beer Store, qui détient le monopole sur la vente de bière en Ontario, vous trouverez ce produit au prix uniforme de 26,55 $.

Au Québec, le même produit se détaille à 16,99 $ chez IGA, Metro ou au Dépanneur du Coin.

C’est une différence de 9,56 $ pour un produit totalement identique.

C’est produit est donc 36 % moins cher à l’achat au Québec ou, inversement, 56 % plus cher à l’achat en Ontario!

En rabais, vous le trouvez en outre à 15,99 $, 14,99 $ et même beaucoup moins.

La comparaison des prix devient franchement gênante quand les détaillants québécois sont le moindrement agressifs :

  • Une caisse de 24 bouteilles de 341 ml de Budweiser : 36,95 $ en Ontario contre 30,99 $ au Québec chez IGA (20 % plus cher en Ontario);
  • Caisse de 12 bouteilles de 341 ml de Michelob Ultra : 23,50 $ en Ontario contre 17,99 $ au Québec au Dépanneur du Coin (31 % plus cher en Ontario);
  • Caisse de 24 bouteilles de 330 ml de Heineken : 49,95 $ en Ontario contre 29,99 $ au Québec chez Costco (66 % PLUS CHER EN ONTARIO)!

Ce sont des différences de prix absolument astronomiques pour des produits identiques, vendus dans des provinces voisines!

Mais est-ce l’Ontario qui vend trop cher ou le Québec qui est se voit forcé d’écraser ses prix? Un peu des deux sans doute.

Photo prise dans un Costco québécois cette semaine… À ne pas trop montrer aux Ontariens au risque de provoquer une rébellion de masse.

Deux systèmes de réglementation complètement différents

Nous reviendrons sur ce sujet régulièrement mais pour l’instant, contentons-nous de souligner les faits saillants de la réglementation québécoise et ontarienne.

D’abord en Ontario, la bière est vendue exclusivement dans le réseau des 438 magasins The Beer Store, qui appartiennent et sont exploités par les grands brasseurs.

Ces derniers jouissent d’une réglementation parfaite pour maximiser leurs profits :

  • Ils n’ont que 440 points de distribution à couvrir, ce qui limite leurs coûts de transport (comparativement au Québec avec ses 8 000 épiceries et dépanneurs);
  • Le prix minimum y est significativement plus élevé qu’au Québec;

Donc, mis à part un prix minimum plus élevé, il coûte moins cher de distribuer la bière en Ontario et il y a moins de taxes. Mais ce qui manque véritablement là-bas est la concurrence entre détaillants.

Et pendant ce temps, le lobby de l’industrie brassicole continue de vanter les mérites du système ontarien pour les consommateurs! On se retient pour ne pas rire à gorge déployée.

Des prix trop bas au Québec?

On est chanceux au Québec en partie, car les dépanneurs ici ont au moins le droit de vendre de la bière et du vin. Mais à quel prix?

Les prix actuels sont trop bas : ils font mal aux petits dépanneurs qui peinent à faire le moindre profit sur la bière.

Le prix minimum au Québec est bien en deçà du prix coûtant et comme le consommateur ne souhaite pas payer davantage que ce prix, c’est ça ou rien.

Les commerçants font tout pour confondre les repères de prix des consommateurs avec des formats byzantins de 15, 18, 20, 28 contenants ainsi que des ‘king cans’.

Mais il demeure que la solution, la vraie, serait de remonter le prix minimum plus rapidement pour donner de l’oxygène aux petits dépanneurs.

En terminant, voici une vidéo spectaculaire de la section des bières au Costco de Gatineau… là où des milliers d’Ontariens magasinent chaque semaine pour contourner les prix excessifs pratiqués en Ontario.

 

DepQuébec

Cet article est rédigé par DepQuébec, le premier portail web au Québec de l'industrie des dépanneurs. / This article is written by DepQuebec, the first web portal devoted to the Quebec depanneur industry.

DepQuébec a publié 493 articles et ça continue. Voyez tous les articles de DepQuébec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.