Marché Bourassa : un grossiste qui vaut le détour

Parlez-moi d’un marché d’alimentation à la bonne franquette, qui vous reçoit avec le sourire et vous prête même un manteau pour magasiner!

Un marché dont la section fromages et charcuteries n’a pas de comptoirs réfrigérés parce que c’est la section au complet qui est réfrigérée, client inclus! Un gros frigidaire de 1000 pieds carrés, voire plus, dont on entre en traversant des languettes verticales de gros plastique et qui est maintenu à 3 degrés en permanence.

À part Costco pour la section du lait et des légumes et les dépanneurs Couche-Tard pour la bière, il est très rare de voir une telle configuration pour ces catégories de produits. Et ce n’est qu’une des particularités qui distingue ce grossiste en alimentation distinctif et original.

Il y en a seulement quatre au Québec mais soyez averti : y aller une fois pourrait vous exposer à un syndrome de dépendance aiguë.

Nous parlons bien sûr des marchés d’alimentation Bourassa, présents à Mirabel, Saint-Sauveur-des-Monts, Sainte-Agathe et Mont-Tremblant.

Cette petite chaîne de grossistes en alimentation ne date pas d’hier : fondée à Shawbridge en 1951, il y a 66 ans, l’entreprise en est déjà à sa 4e génération de dirigeants.

Bien implantée dans la région des Laurentides, la famille s’y est séparée les magasins : Serge et Micheline Bourassa gèrent la succursale de St-Sauveur, Marc Bourassa, celle de Saint-Agathe et Mirabel, tandis que Stéphane Bourassa veille au succès de celle de Mont-Tremblant, en plus de gérer sa propre compagnie de transport.

Chez Bourassa, « chaque allée réserve des surprises » pour reprendre les mots de l’entreprise. Les voici en images.

À première vue, Bourassa ressemble à un Costco en miniature : les étagères sont de type entrepôt, en métal, le plancher est en ciment, le tout fait très industriel et on aime ça!

 

Parlant de Costco, certains articles vendus chez Bourassa proviennent bel et bien de la célèbre chaîne de Club entrepôt, comme ce papier hygiénique de marque Kirkland, la marque maison de Costco qui est aussi son meilleur vendeur.

 

Chez Bourassa, vous êtes au milieu de l’action : les employés ne se cachent pas pour travailler. Ainsi, tout en vous balladant dans les allées, tout autour de vous on s’affaire à emballer les fruits et légumes.

 

Ces derniers sont emballés dans des contenants de plastique commodes, recyclables et totalement transparents de sorte qu’on peut en apprécier toute la fraîcheur avant d’acheter.

 

Ces pommes ont ainsi l’air des plus invitantes et sont très bien mises en valeur!

 

Mais ce qui fait réellement la renommée de Bourassa est la variété et les prix de son assortiment de fromages… irrésistible!

 

Quand on parle de bas prix, on ne rigole pas. La Tomme de Grosse Île est ici vendue 26,25 $ le kg contre 62 $ environ dans les grands supermarchés une réduction de 60 %! Cette petite pointe sur la photo à 4,94 $ serait à vous pour 11,65 $ ailleurs. À 7 $ d’économie, ça vaut le détour d’arrêter à Sainte-Agathe, surtout si vous êtes un amateur invétéré.

 

Et quelle sélection… tous les fromages québécois ont leur place sur les étagères de Bourassa, même les moins connus.

 

Ici, les employés s’activent comme des abeilles au Pôle Nord pour tailler les meules en pointes et comme on peut le voir, ce n’est pas le volume qui manque… ni les gants et manteaux même l’été à 32 degrés dehors!

 

En plus des fromages, on trouve chez Bourassa une foule de produits rares, comme ces immenses gateaux surgelés sans marque, frais au dégel et délicieux emballés dans des boîtes de cartons. Une excellente valeur pour qui aime se sucrer le bec.

 

On trouve aussi des marques moins répandues mais très tendance, comme les barres Kind, qui font un malheur aux États-Unis mais qui sont encore peu connues chez nous.

 

On trouve aussi des barres SOLO, encore moins connues et plus rares que les KIND.

 

Et où mis à part chez Bourassa de Ste-Agathe, peut-on trouver cette excellente sauce piquante Uncle Dougie’s? Un suprême délice sur vos steaks, oeufs et hamburgers.

Chaque supermarché, épicerie ou dépanneur développe son propre style, ses façons de faire et son approche. La présentation des produits, la disposition des catégories, l’aménagement intérieur, l’éclairage… tout concourt à créer ce qu’en anglais on appelle « l’expérience de magasinage ».

En demeurant fidèle à sa tradition, le grossiste en alimentation Bourassa n’offre pas plus, pas moins que son authenticité, ce qui se ressent et demeure fort apprécié. La différence Bourassa apporte un vent de fraîcheur dans le réseau du détail et offre probablement encore la meilleure offre sur le marché en ce qui a trait aux fromages à tout le moins, ce qui vaut déjà en soit le détour.

C’est quand même pas mal pour une chaîne de seulement quatre magasins. À nous, les consommateurs, d’en profiter, et aux détaillants, d’en prendre note.

DepQuébec

Cet article est rédigé par DepQuébec, le premier portail web au Québec de l'industrie des dépanneurs. / This article is written by DepQuebec, the first web portal devoted to the Quebec depanneur industry.

DepQuébec a publié 474 articles et ça continue. Voyez tous les articles de DepQuébec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.