Et hop! Parkland se hisse au 5e rang au Québec

Il est rare de voir une entreprise qui a une présence traditionnellement discrète au Québec, surtout liée au marché de gros, se hisser d’un coup et comme par magie au 5e rang d’une industrie avec l’acquisition de près de 350 points de vente en deux grosses bouchées.

C’est pourtant le tour de force que réalisent présentement Les Pétroles Parkland (Parkland Fuel Corporation) qui débarquent sous peu en grandes pompes au Québec.

Nouveau joueur majeur sur le marché québécois, Les Pétroles Parkland entrent par la grande porte avec l’achat à Couche-Tard, lors d’une transaction de 750 millions $ conclue l’an dernier, des actifs canadiens de CST Brands, soit la totalité du réseau de dépanneurs Ultramar au Québec qui comprend les bannières corporatives Dépanneur du Coin (200 magasins) et les franchises Dépan Express (130 magasins). Cette transaction est prévue pour être avalisée par les autorités dans les prochaines mois, voire les prochains semaines.

Parkland est une entreprise albertaine de distribution pétrolière à forte croissance fondée en 1975 par Jack Donald et sa conjointe Joan. L’entreprise se décrit comme l’un des distributeurs indépendants les plus dynamiques en Amérique du Nord en carburant et produits pétroliers. Elle distribue de l’essence, du diesel, du propane, des lubrifiants, du mazout et d’autres produits pétroliers de haute qualité aux automobilistes, aux entreprises, aux consommateurs et aux grossistes tant au Canada qu’aux États-Unis. Leur mission est d’être le partenaire choisi de leur clients et fournisseurs et leur stratégie est de miser sur des relations durables « grâce à un service, une fiabilité, une sécurité et un professionnalisme exceptionnels. »

Originaire de Red Deer, elle exploite un réseau de 1000 stations service (en totalité ou en franchise) au Canada anglais arborant les bannières d’essence Fas Gas Plus et Race Trac.

Le fondateur Jack Donald (sur la photo du haut, à gauche) et le président Bob Espey dirigent les destinées du groupe qui représente le plus important distributeur pétrolier indépendant au pays. 

Parkland se dote ainsi d’une masse critique de 344 dépanneurs avec essence bien implantés dans un marché qu’elle n’a jamais vraiment occupé auparavant. Elle est toutefois présente au Québec pour la distribution pétrolières en gros, occupant les installations de Montréal-Est de l’ancienne compagnie OLCO.

En plus de la transaction de Couche-TardParkland a de plus acquis en parallèle de la pétrolière L’Impériale les marques de commerce de ses dépanneurs Marché Express ainsi que des contrats d’approvisionnement et de franchisage.

C’est ce qui s’appelle se doter d’une masse critique au Québec!

Ce sera la première fois, semble-t-il, que l’entreprise devra s’adapter à un marché dont la langue majoritaire n’est pas l’anglais et ce, avec un réseau de points de vente de masse, qui visent les consommateurs. Ce sera intéressant de voir comment et à quel degré l’entreprise et ses dirigeants se sentiront à l’aise de prendre leur place dans le milieu corporatif et communautaire québécois ou plutôt, de garder un bas profil corporatif en limitant la conversation au niveau commercial. C’est à suivre.

 

Crédit photo: Bryce Meyer

DepQuébec

Cet article est rédigé par DepQuébec, le premier portail web au Québec de l'industrie des dépanneurs. / This article is written by DepQuebec, the first web portal devoted to the Quebec depanneur industry.

DepQuébec a publié 523 articles et ça continue. Voyez tous les articles de DepQuébec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *