Freeland promet de baisser les frais de carte de crédit

La ministre fédérale des Finances, Chrystia Freeland, a relancé le dossier des frais de cartes de crédit lors de son premier budget déposé en avril 2021.

En p. 159, on y apprend que le gouvernement fédéral entend mener d’ici l’automne des consultations privées afin de dégager des solutions visant à réduire davantage ces frais dont on reconnaît qu’ils « sont parmi les plus élevés au monde ».

Mais bien que cette perspective soit réjouissante pour les commerçants, tout laisse croire cependant que l’on rejoue ici dans un vieux film.

En effet, il est fort probable que cette consultation n’aboutira à rien d’autre sinon une troisième entente volontaire avec les grands émetteurs de cartes, dont la dernière doit se terminer en 2025.

Pourquoi? D’abord, parce que la promesse de Justin Trudeau d’abolir ces frais sur les taxes — promesse fait lors de la dernière campagne électorale — a été évacuée, ce qui est très mauvais signe.

Ensuite, on sait que politiquement parlant, n’importe quelle concession obtenue auprès des sociétés émettrices sera rentable et sûre, alors qu’une nouvelle réglementation pourrait avoir toutes sortes de conséquences inconnues sur le système de paiement.

Mais Freeland n’est pas Bill Morneau, son prédécesseur. Cela fera-t-il une différence? Il reste à l’espérer… sans y parier sa chemise.

DepQuébec

Allo

DepQuébec a publié 27 articles et ça continue. Voyez tous les articles de DepQuébec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *