PROXI passe le test du lave-auto!

Dans un article sur les lave-autos publié il y a deux ans (voir image plus bas), nous avons expliqué que si le code inscrit sur un billet peut expirer en deux ou trois mois, le billet, quant à lui, doit demeurer valide à vie selon la Loi sur la protection des consommateurs.

Or, pour vérifier si la réglementation est respectée, nous avons fait un petit test.

Nous avons acheté un billet de lave-auto dans un dépanneur Proxi de Mirabel le 22 novembre 2018 et patienté deux ans (rien de moins!) avant de nous présenter à nouveau dans le même magasin, il y a quelques jours, avec le billet acheté il y a deux ans pour vérifier si on allait nous en offrir un nouveau sans rechigner.

Or, si le commis nous a déclaré d’emblée que le billet n’était plus bon, la gérante, pour sa part, nous a refait un beau billet tout neuf sur le champ et avec le sourire.

Test passé!

billets de lave-auto
Un billet de lave-auto n’est jamais expiré tant qu’il n’est pas utilisé. Malheureusement, la formulation vague inscrite sur le billet du Proxi laisse entendre que le billet expire avec le numéro.

Seul point d’amélioration : le billet acheté il y a deux ans comme le nouveau d’ailleurs ne précisent pas que l’expiration du code ne signifie pas l’expiration du billet.

Si cette modification avait été faite, il aurait été clair — tant pour le commis que le client — que le billet était encore valide.

D’après nos recherches, plusieurs lave-autos ont modifié leur billets dans la foulée de notre article il y a deux ans pour bien communiquer cette distinction entre code et billet, ce qui n’est pas le cas de cette succursale.

Dans certains billets, nous avons vu la mention : « Coupon Expire (date), Billet Valide à Vie ».

C’est pourtant simple à faire et cela peut non seulement éviter des malentendus, mais même des amendes car laisser entendre qu’il expire est illégal selon l’OPC.

L’article de DepQuébec sur les lave-autos est accessible en cliquant sur l’image ici bas.

Un billet de lave-auto ne peut avoir de date limite : le suggérer est passible d’amende selon l’OPC

DepQuébec

Allo

DepQuébec a publié 27 articles et ça continue. Voyez tous les articles de DepQuébec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *